mardi 13 mars 2018


En avant

Rendez-vous le 18 mars place de la République pour défendre nos communes, toutes nos communes !

Présentation de l’évènement « Vive les Communes »

- Nicolas Bonnet Ouladj, Président du groupe PCF-FG au Conseil de Paris,
- Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers,
- Patricia Tordjman, Maire de Gentilly,

tiendront une conférence de presse le :

Mercredi 14 mars 2018 9 place de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris – bureau 231 En présence de nombreux maires francilien-ne-s

Présentation de l’évènement « Vive les Communes », pique-nique et bal populaire le dimanche 18 mars 2018 place de la République à Paris, jour anniversaire de la Commune de Paris.

La commune est le lieu de la démocratie de proximité. Alors que l’État impose baisses de dotations et transfert de compétences, défendons l’idée de communes autonomes, développons la participation des habitants et réaffirmons le droit à la ville.

- En savoir plus


Actualité

Réforme ferroviaire : le contre-projet des cheminots CGT

Ce mardi 13 mars à 18h00, une délégation de la Fédération CGT des Cheminots remettra à Edouard PHILIPPE, son rapport sur l’avenir du service public ferroviaire et contre le statu quo libéral.

Ce rapport ENSEMBLE POUR LE FER constitue une alternative sérieuse aux mauvaises « recommandations » du rapport Spinetta.

La fédération portera l’ensemble de ses propositions notamment sur :

• Le financement et la dette du ferroviaire ;
• Son refus de l’ouverture à la concurrence ;
• Le statut juridique de l’entreprise SNCF ;
• Des objectifs ambitieux de développement des trafics ;
• La relance et la pérennisation du transport public de marchandises ;
• Le développement du réseau capillaire et des lignes de proximité ;
• Les conditions sociales des cheminots.

Elle réaffirmera la nécessité d’un débat public d’envergure quant à l’avenir d’une entreprise qui concourt chaque jour à l’économie du pays. Mais aussi toute la détermination et la lucidité dont feront preuve les cheminots si d’aventure le gouvernement et la direction SNCF devaient persister dans une réforme qui vise à en finir avec le train public.


Communication

Un guide sur "Droit d’auteur, droit à l’image : les étapes essentielles pour utiliser un contenu"

Dans le cadre de leurs missions, les administrations peuvent être amenées à reproduire ou diffuser diverses œuvres préexistantes réalisées par des tiers. Par exemple :

-  des extraits de textes, films, documentaires, vidéos, articles de presse pour illustrer une présentation, un rapport, une formation, etc. ;
-  des reproductions d’œuvres d’art, dessins, animations, des photographies, des cartes, des maquettes, des plans pour illustrer un ouvrage, une plaquette, un site web, etc. ;
-  des musiques, des captations de spectacles vivants pour animer un évènement, sonoriser un site web, agrémenter le temps d’attente téléphonique, etc. ;
-  la diffusion de supports de formation, d’infographies…

L’utilisation de ces œuvres est susceptible d’être soumise à autorisations et nécessite
certaines précautions.

Le ministère de l’Economie publie un guide qui présente les étapes et les réflexes que l’utilisateur (responsable de communication, animateur de communauté, acheteur, etc.) doit connaître pour respecter les droits protégeant ces contenus.


Conférence nationale des territoires

La prochaine Conférence Nationale des Territoires se tiendra en juin

Ce lundi 12 mars s’est tenue la réunion de l’instance de dialogue de la conférence nationale des territoires (CNT), présidée par Édouard Philippe.

Selon les informations de la Gazette des Communes, quatre thématiques y auraient été actées pour le prochain comité de pilotage devant se tenir mi-mai :

• l’Europe des territoires et l’avenir des politiques de cohésion,
• l’avenir du financement de l’eau,
• les énergies alternatives (éolien, photovoltaïque…)
• et enfin, la fonction publique territoriale (FPT).
• le devenir des finances locales.

La prochaine conférence nationale des territoires se tiendrait en juin 2018.

- En savoir plus sur le site de La Gazette


Courrier de l’AMF à E. Macron concernant l’organisation de la Conférence nationale des territoires

Le 6 mars dernier, François BAROIN et André LAIGNEL ont adressé un courrier au Président de la République concernant l’organisation de la 3ème Conférence nationale des territoires.

Ils rappellent qu’ils "sont attachés à ce que la CNT puisse réussir en étant une véritable instance de dialogue".

Et que pour cela "il est nécessaire que l’ordre du jour de la CNT soit construit par tous ses membres et pas seulement par l’Etat". "La CNT doit pouvoir débattre de sujets qui ne sont pas exclusivement des projets du Gouvernement, mais aussi de questions que les membres de la CNT souhaitent voir aborder".

Pour l’association "chacun est dans son rôle et sa responsabilité institutionnelle, mais nous ne pouvons pas être les spectateurs passifs de décisions qui concernent les fondements de la décentralisation, l’action quotidienne des élus et l’avenir des territoires".


Education

Pour une Education Nationale et égale pour toutes et tous

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer maintient des coupes drastiques dans l’Education Nationale. Derrière un discours vernis qui plaide l’amélioration des conditions pour les élèves et les enseignants, ces nouvelles réformes s’annoncent catastrophiques.

Dans un communiqué, les élu.e.s du collectif éducation de l’ADECR 94, annoncent qu’ils soutiendront inconditionnellement le mouvement de grève et la nuit des écoles initiée par les enseignant.e.s et les parents d’élèves du Val-deMarne, le 15 mars, afin de défendre une éducation nationale et égale pour toutes et tous.

Ils appellent également, l’ensemble des acteurs de l’éducation, à venir manifester le jeudi 22 mars prochain pour créer ensemble, un rapport de force unitaire le plus large possible et protéger le service public dans sa globalité qui reçoit de multiples attaques.

Le communiqué :

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer maintient des coupes drastiques dans l’Education Nationale. Derrière un discours vernis qui plaide l’amélioration des conditions pour les élèves et les enseignants, ces nouvelles réformes s’annoncent catastrophiques.

Le gouvernement a fait du dédoublement des classes de CP en Rep+ sa mesure phare, mais sans réellement augmenter les moyens, l’éducation nationale réparti ainsi ses professeurs sur les classes dédoublées, mettant ainsi des classes et des territoires en concurrence. La réussite des uns ne peut se faire au détriment des autres.

Dans notre Département, les décisions du gouvernement provoquent de nombreuses conséquences comme : les 168 fermetures de classes prévues ; la suppression de la totalité des postes « Plus De Maîtres Que De Classes » en REP ; la Remise en cause du cadre départemental des décharges pour les directeurs, en zone banale mais aussi en REP ; la suppression des emplois aidés, privant les directeur.ice.s d’un soutien administratif indispensable ; la disparition des postes ZIL, etc…

Malgré la grève massive du 9 février et les multiples initiatives, le gouvernement s’obstine et refuse d’écouter les parents et les enseignant.e.s !

Nous, élu.e.s du collectif éducation de l’ADECR 94, soutenons inconditionnellement le mouvement de grève et la nuit des écoles initiée par les enseignant.e.s et les parents d’élèves du Val-deMarne, le 15 mars, afin de défendre une éducation nationale et égale pour toutes et tous.

Nous appelons également, l’ensemble des acteurs de l’éducation, à venir manifester le jeudi 22 mars prochain pour créer ensemble, un rapport de force unitaire le plus large possible et protéger le service public dans sa globalité qui reçoit de multiples attaques.

Pour les élu.e.s communistes et républicain.e.s du Val-de-Marne,
Méhadée Bernard,
Animatrice du Réseau Education de l’ADECR 94


Finances locales

Le plan de sauvetage des départements pourrait atteindre jusqu’à 600 millions

Edouard Philippe a multiplié le 12 mars les entrevues avec les élus locaux.

Le quotidien "Les Echos" détaille les conclusions du rapport qu’Alain Richard et Dominique Bur ont présenté ce lundi au gouvernement et aux élus locaux.

Ils proposent, entre autre, que les territoires les plus riches et l’Etat aident les départements les plus pénalisés par les dépenses sociales comme le RSA. Avec une enveloppe de 300 à 600 millions d’euros à la clef.


Personnes agées

EHPAD : Appel au rassemblement le 15 mars

L’intersyndicale pour l’aide et le soin des personnes âgées et l’AD-PA sont réunies ce vendredi 9 mars et ont évalué la situation et les diverses annonces de la ministre de la Solidarité et de la Santé.

Nous pouvons constater à ce jour qu’aucune des revendications portées par l’intersyndicale et l’AD-PA n’est satisfaite.

◾Application d’un agent ou un salarié par résident, tel que prévu par la Plan Solidarité Grand Age ;

◾Abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des EHPAD, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application ;

◾Arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et exige par conséquent le maintien de tous les effectifs des EHPAD y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés ;

◾Amélioration des rémunérations, des perspectives professionnelles et des carrières, dans le cadre du Statut et des conventions collectives nationales ;

Forts de ce constat, l’intersyndicale, avec le soutien de l’AD-PA, appelle à la grève et l’action partout en France et dans les outre mers.
Elle appelle à l’extension et au durcissement de la mobilisation jusqu’à satisfaction de ces revendications légitimes.

A Paris, le rassemblement aura lieu
à 13 heures
devant le Ministère des solidarités et de la santé.


Assises nationales des EHPAD édition 2018

Ce lundi 12 mars, ont débuté les Assises nationales des EHPAD édition 2018, à la Maison de la Chimie à Paris. Elles se terminent aujourd’hui.

Plus de vingt tables rondes, débats et conférences sont organisés pour aborder les sujets qui font l’actualité du secteur et les priorités du quotidien des acteurs.

- les Communes peuvent-elles faire face à la modernisation des 2200 Résidences Autonomie ? sera un des thème abordé.

mais aussi :

- Le modèle français qui s’exporte,
- la souffrance des personnels soignants,
- le transhumanisme,
- e sexe en Ehpad
- ou encore les relations Ehpad/médias

En savoir plus


Transports

Tour d’Europe des réformes ferroviaires

En France, la réforme doit permettre l’émergence à moyen terme de nouveaux acteurs, et notamment du futur " easyJet " ou " Ryanair " du rail. Pour l’instant, les anciens monopoles comme la Deutsche Bahn (DB), Trenitalia ou la SNCF résistent sur leur marché national, mais des compagnies privées montrent le bout de leur locomotive, à l’image de Westbahn en Autriche, de NTV en Italie, de RegioJet ou de Leo Express en République tchèque et désormais de Flixtrain en Allemagne… explique Le Monde dans un article publié aujourd’hui.

Le quotidien analyse les réformes ferroviaires en Europe. Pour lui, "la libération du rail dans l’UE a rimé quasiment partout avec la disparition d’un statut assurant un emploi à vie".