Dormir sur un tatami : adopter le couchage à la japonaise

Dormir sur un tatami : adopter le couchage à la japonaise

5/5 - (11 votes)

Epuré, le tatami associé à un matelas futon apporte un style asiatique à votre chambre à coucher tout en garantissant un sommeil de qualité. Idéal pour un couchage quotidien ou comme lit d’appoint, zoom sur le tatami, le couchage traditionnel japonais

Tout savoir sur le tatami traditionnel japonais

Le tatami traditionnel japonais est utilisé pour le revêtement du sol des washitsu (pièces en tatamis) des maisons ou des temples.
Fabriqué avec des couches de paille de riz superposées, entrecroisées et compressées, le tatami est recouvert d’une paille tissée en jonc, tandis que ses bords sont protégés par un ourlet. D’une épaisseur d’environ 5 cm et d’une dimension souvent fixe (88cm x 176cm ; 91 cm x 182 cm), le véritable tatami pèse entre 25 et 30 kg.

Pour dormir, le tatami est recouvert d’un futon. Au Japon où les logements sont souvent petits, les japonais étalent leur futon sur le tatami le soir et le rangent le matin dans le oshiire (placard à porte coulissante). En plus de permettre un gain de place appréciable, cette pratique permet de faire respirer le tatami.

Le tatami d’aujourd’hui

Séduits par l’utilisation du futon en tant que couchage, les occidentaux ont importé le concept du tatami et l’ont adapté à leur mode de vie. Si les tatamis traditionnels japonais sont en paille de riz, ceux en vente dans nos magasins sont souvent composés de coton et de latex qui se les rend moins lourds et plus souples. De nombreux modèles existent dans des tailles et formes variées.

Dormir sur un tatami : couchage quotidien ou lit d’appoint

Posé à même le sol, le tatami peut être utilisé pour un couchage quotidien ou en lit d’appoint. Certains modèles de tatami facilement pliables et dépliables peuvent servir de literie mais également de tapis de massage, de yoga, de méditation etc.

Dormir sur un tatami permet de bénéficier d’une détente du dos et du bassin assurant un confort inégalé.

Facile à entretenir (simple époussetage et nettoyage occasionnel avec un chiffon humide trempé dans de l’eau savonneuse et vinaigrée), le tatami a une durée de vie similaire à celle d’un sommier et d’un matelas. L’odeur souvent forte de paille du tatami neuf s’estompe avec le temps.

david elunet

David - consultant ELUNET

Avec plusieurs expériences dans l'immobilier, l'habitat et la création d'entreprises, je suis à même de vous orienter vers les meilleurs choix dans de nombreux domaines stratégiques.

error: Content is protected !!