Guide pour choisir le bon type de longes antichute en fonction des normes de sécurité

5/5 - (2 votes)
Les longes antichute sont des dispositifs indispensables pour assurer la sécurité des travailleurs en hauteur. Il existe une grande variété de longes sur le marché, adaptées à différentes situations et normes de sécurité. Cet article se propose d’analyser les différents types de longes antichute disponibles selon leurs caractéristiques, et d’orienter ainsi votre choix en fonction des exigences réglementaires.

Comprendre les normes de sécurité pour les longes antichute

Avant d’examiner les différents types de longes antichute, il est essentiel de s’informer sur les normes de sécurité auxquelles elles doivent répondre. En choisissant un équipement conformément à ces normes, vous visez non seulement à assurer la protection optimale des travailleurs, mais également à éviter toute sanction administrative ou financière en cas d’accident. Les deux principales normes de sécurité pour les longes de référence sont :

  • La norme EN 354 : elle concerne les longes statiques servant uniquement comme moyen de connexion entre les travailleurs et le point d’ancrage.
  • La norme EN 355 : cette norme établit les exigences pour les longes avec absorbeur d’énergie, conçues spécifiquement pour réduire l’impact du choc lors d’une chute.

D’autres normes complémentaires peuvent également s’appliquer en fonction des spécificités du travail en hauteur, telles que :

  • La norme EN 358 : elle s’applique aux ceintures de maintien au travail et de rétention et aux longes pour se retenir.
  • La norme EN 361 : cette norme définit les critères de conformité pour les harnais d’antichute.

Les différents types de longes antichute selon leur usage

En fonction des conditions d’intervention à risque de chute, il est possible de distinguer trois grands types de longes :

1. Les longes simples, conformes à la norme EN 354

Ces longes sont conçues avec un matériau résistant (généralement en textile ou en métal), et servent uniquement de connexion entre l’utilisateur et le point d’ancrage. Elles n’offrent pas d’amortissement du choc lors de la chute et ne doivent donc être utilisées qu’en guise de mesure préventive pour assurer la rétention dans les travaux en hauteur où le risque de chute est faible.

2. Les longes antichute avec absorbeur d’énergie conformes à la norme EN 355

Le principal atout de ces longes est l’intégration d’un dispositif spécifique d’absorption de l’énergie cinétique produite lors de la chute, qui permet de protéger efficacement l’utilisateur contre les blessures graves. L’absorbeur peut être intégré directement à la structure de la longe ou sous forme d’accessoire séparé (maillon rapide, boucle à verrouillage automatique, etc.).

Les absorbeurs de choc sont des dispositifs qui dissipent l’énergie d’une chute en étendant la longe. Cela permet de limiter les forces exercées sur le corps de la personne et réduit donc le risque de blessures graves.

3. Les longes antichute spécifiques pour des applications particulières

Certaines situations peuvent exiger des longes antichute avec des caractéristiques spéciales pour répondre aux critères de sécurité adéquats. Parmi ces équipements, on compte :

  • Les longes ajustables : elles disposent d’un mécanisme permettant de régler leur longueur selon les besoins de l’utilisateur, offrant ainsi une grande polyvalence lors des opérations en hauteur.
  • Les longes élastiques : leur principale particularité est leur capacité à se contracter lorsqu’elles ne sont pas mises sous tension, évitant ainsi que la cordage ne traîne au sol et constitue un obstacle.
  • Les longes doubles ou en Y : elles comportent deux raccords pouvant être fixés alternativement aux ancres lors du déplacement de l’utilisateur. Ce système assure une continuité de la connexion au point d’ancrage, minimisant ainsi le temps d’exposition à une situation de chute libre potentielle.

Quels matériaux choisir pour votre longe antichute ?

Le choix du matériau dépendra de la résistance, de la durabilité et des conditions d’utilisation :

1. Les longes en sangle textile

Les sangles textiles peuvent être fabriquées à partir de matériaux synthétiques, tels que le polyester, le polyamide ou le Dyneema, qui offrent une grande résistance aux forces et aux conditions environnementales difficiles. Elles sont également légères et confortables à utiliser.

2. Les longes métalliques

Constituées généralement de câbles en acier ou en aluminium, les longes métalliques présentent l’avantage d’être très résistantes et adaptées aux situations où elles sont exposées à des agents corrosifs, au feu ou aux chaleurs intenses. Cependant, leur poids élevé peut constituer un inconvénient pour certaines utilisations légères.

Tenir compte des spécificités de votre environnement de travail

Pour choisir le bon type de longe antichute, il est essentiel de prendre en considération les contraintes inhérentes à l’environnement dans lequel vous intervenez. Parmi les facteurs à analyser figurent :

  • La distance de chute libre : si celle-ci est supérieure à 0,5 mètre, veillez à opter pour une longe avec absorbeur d’énergie afin de réduire les impacts du choc.
  • L’espace disponible sous les pieds de l’utilisateur : si cet espace est restreint, une longe courte sera plus indiquée pour minimiser les risques de collision avec le sol ou d’autres obstacles lors de la chute.
  • Les conditions environnementales : comme mentionné précédemment, certaines longes sont mieux adaptées pour résister aux agressions chimiques, à l’humidité, aux rayons ultraviolets, etc. Vous devrez donc choisir un matériau et une conception en fonction des contraintes spécifiques du milieu dans lequel vous intervenez.
david elunet

David - consultant ELUNET

Avec plusieurs expériences dans l'immobilier, l'habitat et la création d'entreprises, je suis à même de vous orienter vers les meilleurs choix dans de nombreux domaines stratégiques.

Laisser un commentaire

53 + = 61

error: Content is protected !!